MAY Jean, Louis, Marc

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 mars 1923 à Paris (VIe arr.), mort en action le 19 novembre 1944 à Lomont (Haute-Saône) ; résistant du 1er régiment de volontaires de l’Yonne.

Jean May était le fils d’Etienne Félix Emmanuel, âgé de 42 ans, docteur en médecine et de Jeanne Amélie Marthe Cros, sans profession. Il était domicilié 86 rue de Varenne à Paris 7e arrondissement. Il entra dans la Résistance comme médecin au 2e bataillon du 1er régiment des volontaires de l’Yonne. Le 15 septembre 1944, après la libération du département de l’ Yonne, le Réseau Jean-Marie Buckmaster rassembla les résistants dans les casernes de Joigny, afin de poursuivre le combat dans les rangs de la 1ère armée française du général de Lattre. Les volontaires constituèrent la 4ème Demi-brigade, qui devint en octobre le 1er régiment FFI des volontaires de l’Yonne, sous les ordres du commandant J. Adam.
Le régiment fut engagé aux côtés de la 2e division d’infanterie marocaine du général Carpentier, dans les Vosges à partir du 11 novembre 1944.
Jean May fut tué par l’explosion d’une mine le 19 novembre 1944 à Lomont (Haute-Saône).
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossiers SHD Vincennes GR 16 P 406489 sans homologation et Caen AC 92937 (non consultés).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234504, notice MAY Jean, Louis, Marc par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 22 novembre 2020, dernière modification le 8 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Blog de l’Association "RHIN et DANUBE" Anciens de la Première Armée Française du Département de l’ Yonne Le 1er Régiment des Volontaires de l’ Yonne (1er R.V.Y.).— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (Acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément