DURAND Henri, Alexandre

Par Jacques Girault

Né le 16 mars 1923 à La Tour du Pin (Isère), mort le 22 août 2005 à La Tour du Pin ; instituteur ; résistant ; syndicaliste du SNI ; militant communiste de l’Isère.

Fils d’un employé à la Compagnie de chemins de fer du PLM, Henri Durand rejoignit un maquis Francs-tireurs et partisans français et participa à la libération de Bourgoin-Jallieu et de Lyon. Incorporé dans les chasseurs alpins en Maurienne, il termina la guerre en Autriche. Il fut homologué membre des FFI.

Successivement instituteur à La Tour-du-Pin, à Livet-Gavet, à Riouperoux, à Bernin, à Montbonnot et à La Tronche, membre du Parti communiste depuis 1944, il fut secrétaire des cellules communistes dans les diverses communes où il exerça. Il fut membre du comité de la fédération communiste de 1954 à 1966. Il fut candidat à des élections législatives et cantonales, dont celle de 1964 dans le canton de Grenoble-Est.

Militant du Syndicat national des instituteurs, Henri Durand fut membre du conseil syndical de la section départementale et du bureau départemental de 1955 à 1958, puis seulement membre du conseil syndical pendant quelques années.

Il se maria en mars 1948 à La Tour-du-Pin. Le couple eut deux enfants.

Après sa prise de retraite comme directeur de l’école primaire de la Porte de France à Grenoble, il s’installa à Saint-Jean-de-Soudain. Il était membre de l’amicale des Hauts de Saint-Jean, de l’amicale des anciens FTPF et de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23461, notice DURAND Henri, Alexandre par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 30 octobre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — SHD, Vincennes GR 16 P 203781. — Presse locale — Notes d’Alain Dalançon, Martine Peters et d’Alfred Rolland.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable