BOUYGE Pierre, Joseph, Edouard

Par Jacques Girault

Né le 13 octobre 1922 à Aurillac (Cantal), mort le 8 décembre 2014 à Roquebrune-sur-Argens (Var) ; instituteur dans la Cantal ; résistant ; militant communiste.

Fils d’un plâtrier, Pierre Bouyge fut élève-maître dans le Cantal d’octobre 1940 à mai 1943. Désigné pour les chantiers de jeunesse de mai 1943 à janvier 1944, puis pour le service du travail obligatoire, il fut réfractaire puis s’engagea dans les FFI à compter du 24 avril 1944 au 31 octobre 1944. Après la réouverture de l’École normale d’instituteurs de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), il fut élève-maître d’octobre 1944 au 31 octobre 1945 puis réintégra le Cantal, son département d’origine. Stagiaire à Montsalvy en novembre-décembre 1945, il fut titularisé et enseigna successivement à Vieillevie (janvier 1946- septembre 1950), à Condat (1950-1953), à Pléaux (1953-1960). Il enseigna alors du collège d’enseignement général de Pléaux jusqu’à sa retraite en novembre 1977.

Il se maria en juillet 1945 à Fumel (Lot-et-Garonne).

Membre du Parti communiste français depuis 1944, responsable local, membre du comité de la fédération du PCF, il ne fut pas renouvelé par la conférence fédéral de 1955. Il figurait sur des listes d’abonnés au Cantal ouvrier et paysan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234618, notice BOUYGE Pierre, Joseph, Edouard par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 novembre 2020, dernière modification le 20 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : SHD, dossier 185783. — Arch. Dép. Cantal, 15 9 W 1103, 1 W 63. — Archives du comité national du PCF. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément