RICHARD Pierre, Sylla, Maurice, Julien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 juillet 1921 à Bouy-Luxemburg (Aube), mort par accident le 26 août 1944 à Luyères(Aube) ; cultivateur ; résistant du SOE, des commandos M et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre Richard était le fils de Paul Charles Marius, cultivateur et de Hélène Clément Alart. Il était célibataire et domicilié à Luyères (Aube) où il exerçait le métier de cultivateur.
Il entra dans la Résistance au SOE britannique section française et comme combattant des commandos M.
Il fut tué accidentellement en service avec trois autres camarades, le 26 août 1944 à onze heures au lieu-dit "Mirvaux", à Luyères (Aube), par un char allié qu’ils avaient attaqué par erreur.
L’acte de décès fut dressé le 27 août sur la déclaration de Gabriel Émile Charles Briet, 43 ans, agriculteur et chef de section des commandos M. 
Il est inhumé dans le cimetière communal, à Luyères (Aube).
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite le 13 avril 1957 sur l’acte de décès et fut homologué au grade de sergent-chef (transcription du 18 juin 1957) des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 509798 et AC 21 P 139456 (non consultés).
Il obtint à titre posthume la Carte de combattant volontaire de la Résistance (CVR) n°15662 demandée le 27 mars 1947.
Son nom figure sur la stèle commémorative des commandos M, à Charmont-sous-Barbuise, sur la stèle commémorative et le monument aux morts, à Luyères (Aube).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234799, notice RICHARD Pierre, Sylla, Maurice, Julien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 novembre 2020, dernière modification le 18 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Aube (2010).—Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément