LEFORT François, Julien

Par Eric Panthou

Né le 23 janvier 1910 à Condat (Cantal), mort le 2 décembre 1971 à Beaumont (Puy-de-Dôme) ; tourneur, chaudronnier ; militant communiste, membre du Comité régional du PCF du Puy-de-Dôme avant-guerre ; militant syndical à la CGT.

Fils d’Antoine, maçon, et de Françoise, née Lemmet, sans profession, François Lefort devint chaudronnier, tourneur, installé à Beaumont dans la périphérie de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Il se maria le 9 juin 1928 à Beaumont (Puy-de-Dôme), avec Hélène Belmont. Ils eurent deux enfants.
Il adhéra au Parti communiste en 1936, membre de la cellule La Colombe à Clermont-Ferrand et il intégra le Comité régional du PCF du Puy-de-Dôme en 1936. Il était la même année membre du bureau de la section à laquelle il appartenait.
Au moment de la guerre, il fut affecté spécial aux entreprises Manry Frères, à Clermont. il habitait alors 42 rue Victor Hugo à Beaumont. Il figure parmi les militants communistes de Beaumont dont le commissaire de police spéciale suggère qu’il soit perquisitionné à l’occasion du 1er Mai 1940. Cette perquisition eut finalement lieu fin octobre 1941 dans le cadre d’une vaste enquête sur les milieux communistes. On trouva quelques documents du PC datant d’avant septembre 1939. Il était par ailleurs soupçonné d’être en contact avec Robert Noël, son ancien voisin et camarade.
Interrogé, il dit avoir appartenu au PC depuis 1937, inscrit à la cellule de Beaumont. Il dit avoir été délégué du syndicat des ouvriers de la ville de Clermont-Ferrand, jusqu’en 1939. Il faisait partie du Comité « Paix et Liberté de 1937 à 1939.

Il n’a pas de dossier de résistant et on ne retrouve plus son nom dans les instances fédérales du PCF après-guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article234995, notice LEFORT François, Julien par Eric Panthou, version mise en ligne le 8 décembre 2020, dernière modification le 2 décembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 1296 W 75, 1296 W 91, 1296 W 92 et 1296 W100. — RGASPI, Fonds de la direction du Parti Communiste Français : 1939 cote 517_1_1909. — RGASPI 495 270 5946 (nc). — État-civil Condat (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément