BONHOMME René, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 septembre 1925 à Aulnat (Puy-de-Dôme), mort en action le 10 juillet 1944 à Montaron (Nièvre) ; ouvrier d’usine ; résistant de Libération-Nord et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Bonhomme était le fils de Gabriel, maçon, né le 28 septembre 1896 au Broc (Puy-de-Dôme), et de Marie Alice Bouchaudy, sans profession, née le 5 janvier 1898 à Aulnat (Puy-de-Dôme). René Bonhomme était célibataire et habitait 5 rue Urbain-II, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) avec sa mère qui exerçait le métier d’ouvrière d’usine. Il exerçait le métier d’ouvrier d’usine à Clermont-Ferrand.
En 1944, il entra dans la Résistance au maquis de Fours-Montaron (Nièvre), issu de Libération-Nord.
Le maquis de Fours-Montaron fut attaqué suite à une dénonciation, le 10 juillet 1944 par environ 1000 soldats allemands qui encerclèrent la ferme de Corcelles servant de cantonnement aux maquisards et décimèrent le maquis. Il y eut 23 tués au combat ou exécutés parmi les résistants ainsi que plusieurs civils pris en otage. Les fermes de Corcelles, Chevannes et Saint-Firmin, où étaient installés les maquisards, furent détruites.
René Bonhomme était parmi les tués au combat selon MdH.
L’acte de décès fut dressé le 12 juillet au nom d’un inconnu sur la déclaration d’Eugène Garnier, adjudant de gendarmerie, commandant la brigade de Moulins-Engilbert. Il donne le signalement suivant : « taille un mètre soixante, seize ans environ, cheveux châtains, teint pâle, chemise bleu clair, culotte à rayures, chaussé de brodequins ».
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès le 24 août 1945. Une mention additive et rectificative en date du 5 décembre 1945, indique qu’il était soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) ;
Son nom figure sur le monument commémoratif, à Montaron (Nièvre).

Montaron (Nièvre), ferme de Corcelles 10 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235000, notice BONHOMME René, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 décembre 2020, dernière modification le 15 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier AVCC Caen, AC 21 P 26274 (nc).— Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — Le journal du Centre En souvenir des 10 et 11 juillet 1944, article du 11 juillet 2018.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb. — État-civil (Actes de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément