LEVANT Georges

Par Julien Chuzeville

Militant socialiste en Seine-et-Oise, membre de la tendance Gauche révolutionnaire puis du PSOP.

En janvier 1932, Georges Levant était militant du Parti socialiste SFIO à Vigneux-sur-Seine (Seine-et-Oise, aujourd’hui Essonne). En août 1934, il vivait dans une HBM (Habitation à bon marché) à Montgeron (Seine-et-Oise).
Dans Le Populaire du 23 février 1936, il publia un article rendant compte d’une lutte en cours à Vigneux. Levant était alors le secrétaire de la section socialiste de Vigneux. En mai 1936, il fut élu délégué de la Fédération socialiste de Seine-et-Oise pour le congrès national de la SFIO, au titre de la tendance Gauche révolutionnaire. Il était membre de la Commission administrative de sa fédération départementale.
Dans La Vague du 15 janvier 1937, il écrivit un article contre le principe de « la défense dite nationale ».
Georges Levant fut élu suppléant à la Commission administrative permanente (CAP) de la SFIO pour la Gauche révolutionnaire. Il écrivit dans Les Cahiers rouges, revue de la GR.
En juin 1938, il participa à la création du Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP). En juillet 1938, il était membre de la Commission administrative permanente du PSOP.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235013, notice LEVANT Georges par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 2 décembre 2020, dernière modification le 3 décembre 2020.

Par Julien Chuzeville

SOURCES : Le Populaire, 21 janvier 1932, 24 août 1934, 23 février 1936, 30 mai 1936, 7 juillet 1936, 28 juillet 1937. — Les Cahiers rouges, août-septembre 1937, mars 1938 et 13 mai 1938. — Juin 36, 22 juillet 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément