ANTOINE Louis, Vincent

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 6 octobre 1924 à Mende (Lozère), mort le 20 septembre 1914 à Sorède (Pyrénées-Orientales) ; chauffeur de route à la SNCF, syndicaliste CGT ; militant communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Photo de Louis Antoine publiée dans La Marseillaise en 1965

Louis Antoine aurait été CRS à la Libération avant de devenir plus tard cheminot.
Il fut présenté par le PCF aux élections municipales de Miramas en 1965 sur la liste menée par le menuisier Louis Cote. Lors du premier tour il figurait notamment aux côtés de l’instituteur Georges Thorrand, de trois femmes (Paulette Argiolas, Yvonne Astier et Denise Clément) et de neuf autres cheminots. Le quotidien régional communiste La Marseillaise publia sa photo avec celles d’autres candidats de son parti pour les faire connaître de la population. Il était alors présenté comme élève mécanicien à la SNCF, connu pour « son amabilité et sa gentillesse » et « militant chevronné ».

En 1964, il était domicilié au 4, rue Hubert Giraud. Il habita par la suite à la Cité SNCF Fontlongue au 8, rue Henri Lang. Les Argiolas (voir Jean-Marie Argiolas) étaient donc ses voisins. Quand il fut à la retraite, il alla s’installer dans le sud-ouest d’où il aurait été originaire.
Louis Antoine avait une fille et un fils.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235159, notice ANTOINE Louis, Vincent par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 2 avril 2021, dernière modification le 2 avril 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Photo de Louis Antoine publiée dans La Marseillaise en 1965

SOURCES : Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Liste électorale, 1964, 41 W 63. — Article de La Marseillaise de 1965. — Bulletins de vote des 14 et 21 mars 1965. — Site Match ID, Acte n°63, source INSEE : fichier 2014, ligne n°407128. — Propos recueillis auprès de Brigitte Argiolas et Dominique Pédinielli. — Notes de Sébastien Avy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément