FABRIER Gérard

Par Renaud Poulain-Argiolas

Cantonnier principal SNCF ; syndicaliste CGT ; militant communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Fête de L’Humanité 1964, stand des Bouches-du-Rhône. De gauche à droite : Gérard Fabrier, Raymond Blanc, Paulette Argiolas, Jean-Marie Argiolas.

Gérard Fabrier fut présenté par le PCF aux élections municipales de Miramas en 1965 sur la liste menée par le menuisier Louis Cote. Son nom figurait pour le premier tour du 14 mars, notamment aux côtés de l’instituteur Georges Thorrand, de trois femmes (Paulette Argiolas, Yvonne Astier et Denise Clément) et de neuf autres cheminots.

Il était le mari de Williane Pagès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235174, notice FABRIER Gérard par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 6 décembre 2020, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Fête de L’Humanité 1964, stand des Bouches-du-Rhône. De gauche à droite : Gérard Fabrier, Raymond Blanc, Paulette Argiolas, Jean-Marie Argiolas.

SOURCES : Article de La Marseillaise de 1965. — Bulletin de vote du 14 mars 1965.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément