DÉTIENNE René, Paul, Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 juillet 1899 à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), mort en action le 19 juillet 1944 à Lurcy-le-Bourg (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Détienne était le fils de Georges et de Nathalie Berthe Bernard. Il se maria le 7 février 1931 à Boulogne-Billancourt (Seine, Hauts-de-Seine) avec Jeanne Joséphine Turiot.
Il entra dans la Résistance au maquis Mariaux, issu de Libération-Nord.
Le 19 juillet 1944, deux voitures du maquis comprenant douze hommes au total rencontrèrent sur leur chemin un gros convoi allemand, composé de trois voitures, deux camions et environ cinquante hommes. Le combat fut inévitable et inégal pour les maquisards qui eurent quatre tués, dont René Cornu et leur chef Robert Mariaux qui donnera le soir même de sa mort son nom au maquis.
L’acte de décès fut transcrit le 9 avril 1951 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 181567 et AC 21 P 118950 (non consultés).
Son nom figure sur les monuments commémoratifs du maquis Mariaux, à Crux-la-Ville et Moussy et sur la stèle commémorative du 19 juillet 1944 à Lurcy-le-Bourg (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235250, notice DÉTIENNE René, Paul, Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 décembre 2020, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément