COMMIAUX Pierre Joseph

Par Gauthier Langlois

Né le 8 octobre 1802 à Vriange (Jura), mort le 17 août 1863 à Rochefort-sur-Nenon (Jura) ; propriétaire à Rochefort-sur-Nenon ; socialiste réfugié à Jersey suite au coup d’État du 2 décembre 1851.

Son acte de naissance du 16 vendémiaire an XI précise qu’il est né de Claude François Commiaux, 41 ans, et Claude Antoinette Faveret.

Il épousa, le 9 février 1827 à Rochefort-sur-Nenon (Jura), Marie Joséphine Césarie Besson, fille du greffier de la justice de paix du lieu. Le couple avait un seul enfant en 1851.

Suite au coup d’État du 2 décembre 1851, il fut condamné, par la Commission mixte du Jura, à l’expulsion. Cette décision était motivée par ce simple commentaire : « Ardent socialiste ».

Il choisit alors de se réfugier à Jersey. Il demanda une grâce, qui lui fut accordée par le chef de l’État, le 2 février 1853.

Une demande de pension fut demandée par un de ses héritiers suite à la loi de réparation de 1881 mais fut rejetée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235296, notice COMMIAUX Pierre Joseph par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 11 décembre 2020, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Gauthier Langlois

SOURCES : Archives du Jura, Acte de naissance, Acte de décès. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, « Commiaux - Pierre Joseph », Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013.

Version imprimable Signaler un complément