TEMPLIER Marcelle

Par Gilles Pichavant

Institutrice, directrice d’école à Paris ; militante du Syndicat national des instituteurs ; socialiste SFIO.

Dans les années 1920 et 1930, Marcelle Templier était institutrice publique à Paris, et militait au Syndicat national des instituteurs. En 1935 elle était directrice d’école à Paris. En avril 1928, lors du congrès des cours complémentaires, elle présenta un rapport sur l’enseignement artistique.

En 1932, elle était secrétaire du Cercle universitaire international, dont le président était Paul Langevin. Le 25 août, elle participa au titre du SNI, au Comité de parrainage du Camp international de Draveil. Le 22 novembre 1932, avec Mme Rethel*, elle assista Jacquemard, qui présida un meeting d’instituteurs pour le maintien de leur régime de retraite. Le 9 juin 1933, à la constitution du Centre laïque des auberges de jeunesses, elle fut élue administratrice avec Mmes Germaine Fauchère, Grunebaum-Ballin*, MM. Bothereau, Vestizon, Belliot*, Poggioli, Boistard, Delmas*, Lapierre*, Sellier, Monnet*, Champeau*, et Lefebvre*.

Le 3 août 1933, avec René Paty de la Seine, elle assista Jacquemard, qui présida la première séance du congrès du SNI, salle Huygens à Paris.
En 1934, pendant l’été, elle fit un voyage en URSS, et, à son retour, donna des conférences sur cette expérience.

Le 30 décembre 1936, elle fut nommée administratrice de l’office départemental des mutilés, combattants, victimes de guerre et pupilles de la nation de la Seine.

En février 1937, elle était co-secrétaire-adjointe, avec Suzanne Collette du Comité d’accueil des enfants d’Espagne, co-présidé par Léon Jouhaux, secrétaire général de la CGT, et Victor Bach, président de la Ligue des droits de l’Homme, et dont le secrétaire était Georges Buisson, secrétaire adjoint de la CGT.

En juin 1936, Mme Templier fut détachée au ministère de l’Éducation nationale. En janvier 1938, au moins, elle était chargée de mission dans le cabinet de Jean Zay. En 1939, elle était chef adjoint du cabinet du ministre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235331, notice TEMPLIER Marcelle par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 9 décembre 2020, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : L’œuvre, 7 décembre 1932, 2 février 1937. — Le Populaire, 23 août 1932. — Journal Officiel, 30 décembre 1936Le Peuple, 8 avril 1928, 23 novembre 1932, 4 août 1933, 11 février 1934, 23 octobre 1934, 21 juin 1936, 27 février 1937. — L’école technique, juin 1932, — La Bourgogne Républicaine, 13 mars 1939. — La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 5 août 1937. — La République, 28 janvier 1938

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément