SALINS dit SANSORET François Félix

Par Gauthier Langlois

Né le 7 octobre 1828 à Poligny (Jura), mort le 21 février 1887 à Poligny ; célibataire, boulanger à Poligny, exilé à Guernesey suite au coup d’État du 2 décembre 1851.

Son acte de naissance précise qu’il est né de Jean François Salins, cultivateur âgé de 48 ans et de son épouse Marie Françoise Thiebaud.

Opposant au coup d’État du 2 décembre 1851, il fut condamné, par la Commission mixte Jura à « Algérie moins » c’est à dire à l’assignation à résidence en Algérie. Cette décision était motivée par le commentaire suivant : « Soldat de l’insurrection, actif et dangereux. »

François Félix s’exila volontairement à Guernesey. Il fit une demande de grâce. Par décision du chef de l’État sa peine fut commuée, le 2 décembre 1852, en surveillance , puis remise le 2 février 1853.

Revenu à Poligny, il épousa Marie Perrine, fille d’un propriétaire. Il obtint une pension suite à la loi de réparation de 1881.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235382, notice SALINS dit SANSORET François Félix par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 11 décembre 2020, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Gauthier Langlois

SOURCES : Archives du Jura, Acte de naissance, Acte de décès. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, « Salins, dit Sansoret - François Félix », Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013.

Version imprimable Signaler un complément