CLOUVEL Louis, Jean

Par Eric Panthou

Né le 1er octobre 1926 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), disparu en déportation le 27 septembre 1944 à Flossenbürg (Allemagne) ; ouvrier Michelin ; syndicaliste CGT ; résistant.

Fils de Louis Auguste, salarié Michelin, et d’Anna Marcelle Mazuel, Louis Clouvel était célibataire et habitait chez ses parents 110 rue du Devoir, cité Michelin de la Plaine à Clermont-Ferrand. Il était salarié Michelin, anciennement syndiqué CGT.
Il fut arrêté par des agents de la Gestapo qui venaient d’effectuer une perquisition infructueuse chez le FTP Francisque Barraire au 108 rue de Devoir le 21 juillet 1944, arrêté avec le résistant Georges Bachelet, 123 rue du Devoir, impliqué dans la même affaire.
Il fut incarcéré à la prison allemande du 92ème RI de Clermont-Ferrand du 21 juillet au 20 août 1944 puis transféré par rail sur Dijon puis à Strasbourg, classé « Nacht und Nebel », matricule 26474 interné au camp de Natzweiler le 30 août 1944. Transféré le 1er octobre 1944 à Flossenbürg, Matricule 28221 / Kommando K.9. Affecté au Kommando de Gröditz, pour une aciérie, le 1er octobre. Il est considéré comme disparu.

Par arrêté du 13 novembre 2012 la mention « Mort en déportation » est apposée sur son acte de décès. Il a été reconnu Mort pour la France.
Son nom figure au Monument aux morts 1939-1945 rue Diderot à Clermont-Ferrand et sur le Tableau Commémoratif de la Confédération Générale du Travail à Montreuil.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235390, notice CLOUVEL Louis, Jean par Eric Panthou, version mise en ligne le 10 décembre 2020, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 437 126, dossier Louis Clouvel (nc). — Liste des camarades fusillés déportés ou sans nouvelles du syndicat des produits chimiques (Archives Henri Verde, UD CGT 63). — Archives Michel Bertrand, "demande formulée en vue d’obtenir la régularisation de l’état civil d’un non rentré", 24 juillet 1948. — https://asso-flossenburg.com/deporte/clouvel-louis/. — "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 3 (I.275) p 352. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément