BERTHO Jo [BERTHO Joseph, Marie, Alfred, dit]

Par Bernard Geay

Né le 23 février 1931 à Pornichet (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort le 8 novembre 2019 à Pornichet ; employé puis receveur et inspecteur des PTT ; militant CFTC puis CFDT, permanent puis secrétaire général de l’Union locale CFDT de Nantes (1973 - 1981), trésorier de l’Union régionale interprofessionnelle CFDT des Pays de la Loire (1981-1994).

Jo Bertho
Jo Bertho

Ses parents, Alfred Bertho (1903-1975), menuisier chez Herveau à Pornichet et Germaine Josso (1909-1996), femme au foyer, tous deux catholiques pratiquants, eurent quatorze enfants (six filles et huit garçons) dont Jo Bertho était l’aîné. Il fit toute sa scolarité à l’école chrétienne privée, y compris collège et lycée. Il obtint la première partie du baccalauréat et ne poursuivit pas ses études au-delà.

En novembre 1950, il décida de devancer l’appel et de s’engager pour dix-huit mois dans l’armée.Il fut affecté en Algérie dans les Transmissions. À son retour en 1952, il fut embauché en tant que livreur chez un grossiste en vin. À partir de 1954, il travailla comme porteur de télégrammes au bureau de poste de La Baule (Loire-Atlantique) puis comme facteur à Pornichet. Il intégra donc les Postes, Télégraphes et Téléphones (PTT) et en gravit peu à peu les échelons par la voie des concours internes. Il fut ainsi affecté comme receveur dans un bureau de poste rural à Sigournet (Vendée), puis il fut muté à Lille (Nord) et ensuite à Laval (Mayenne) à partir de 1964.

Adhérent à la CFTC peu de temps après son embauche aux PTT, Jo Bertho s’engagea progressivement dans le militantisme syndical, aux PTT et dans l’interprofessionnel. Il fut ainsi secrétaire-adjoint de l’Union départementale CFDT de la Mayenne lors de son séjour dans ce département dans les années 1960. De retour à Nantes en 1969, il fut secrétaire détaché à mi-temps au syndicat départemental CFDT des PTT de Loire-Atlantique.

À partir du 1er juillet 1973, Jo Bertho fut sollicité pour devenir permanent à l’Union locale CFDT de Nantes où il succéda à Joseph Ayoul. À ce titre, il fut membre du bureau exécutif de l’Union départementale CFDT de Loire-Atlantique. Il s’occupa particulièrement de la formation syndicale. Il devint secrétaire général de l’Union locale en 1976 en remplacement de Pierre Mabit jusqu’à la fin de son mandat en avril 1981. Il réintégra alors les PTT comme vérificateur et assuma la responsabilité de trésorier de l’Union régionale interprofessionnelle CFDT des Pays de la Loire jusqu’en 1994.

Après sa retraite en 1989, militant au Parti socialiste (PS) et à l’Action catholique ouvrière (ACO), Jo Bertho s’investit dans les activités socio-culturelles sur Saint-Herblain (Loire-Atlantique) où il habitait. Puis, en 1991, il partit vivre à Pornichet, sa commune natale. Là-bas, entre autres, il participa à la chorale Cantadune et fut trésorier de la maison de retraite. Il écrivit avec Roland Allaire un livre sur l’histoire de Pornichet de 1740 aux années 2000 « Entre mer et bocage », publié en 2013. Il termina sa vie à la maison de retraite de Pornichet où il décéda le 8 novembre 2019. Ses obsèques furent célébrées le 13 novembre en l’église Saint-Sébastien de Pornichet.

Jo Bertho se maria le 23 avril 1954 à Pornichet avec Huguette Bourmaud née le 10 octobre 1932, auxiliaire aux PTT. Le couple eut trois enfants : Jean-Paul né en 1955 et décédé à l’âge de trois ans, Daniel né en 1956 et Dominique né en 1964 ainsi que six petits-enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235479, notice BERTHO Jo [BERTHO Joseph, Marie, Alfred, dit] par Bernard Geay, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 13 décembre 2020.

Par Bernard Geay

Jo Bertho
Jo Bertho

ŒUVRE : Allaire Roland, Bertho Joseph, Entre mer et bocage : Histoire de Pornichet 2013, 171 p.

SOURCES : Arch. Centre d’histoire du travail de Nantes (CHT) : fonds de l’UD CFDT de Loire-Atlantique. — Entretien téléphonique avec Joseph Bertho le 23 février 2016 et informations transmises par son fils, Daniel Bertho en avril 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément