ESNAULT Daniel, Francis, Eloi, Julien

Par Louis Allard

Né le 1er décembre 1937 à Bourg-l’Evêque (Maine-et-Loire) ; ouvrier ardoisier puis électricien ; syndicaliste CFTC puis CFDT, secrétaire du syndicat CFDT des Ardoisières de Bel Air de Combrée (Maine-et-Loire) de 1976 à 1986, membre de la Fédération régionale des mineurs de l’Ouest, secrétaire général adjoint de la Fédération nationale CFDT des mineurs (1976-1986), membre du conseil de l’Union départementale CFDT de Maine-et-Loire de 1971 à 1976.

Son père, Francis Esnault, ardoisier à Bel Air de Combrée et sa mère, Germaine Ménager, couturière puis secrétaire de mairie, étaient tous deux catholiques pratiquants et sympathisants du Mouvement républicain populaire (MRP). Son père, syndiqué CFTC, fut maire de Bourg-l’Evêque de 1953 à 1966. Daniel Esnault était l’aîné d’une fratrie de quatre enfants, trois garçons et une fille. Il fut scolarisé à l’école primaire catholique. Il obtint son Certificat d’études primaires (CEP) à quatorze ans et entra en apprentissage de querneur-fendeur-rondisseur à la Société des ardoisières d’Angers à Bel Air de Combrée qui comptait 300 salariés. Les Ardoisières avaient d’autres exploitations à Trélazé et à la Pouëze (Maine-et-Loire), à Renazé (Mayenne). Après quatre années d’apprentissage et l’obtention de son CAP, il devint ouvrier ardoisier. Il se syndiqua à la CFTC en 1951 dès son entrée en apprentissage, en même temps que son père.
Daniel Esnault milita à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC). Il fit son service militaire en 1958 et 1959 dans les Transmissions à Laval (Mayenne) puis à Souk-Arhas en Algérie. Au retour de l’armée, les Ardoisières n’avaient plus de travail pour lui, sauf s’il changeait de métier. Il suivit donc une formation à l’AFPA d’Angers et devint électricien-bâtiment à Bel Air de Combrée puis à Trélazé.
En 1953, Daniel Esnault participa au rassemblement des jeunes mineurs, initié par Roger Houdmond, militant CFTC. Ils fondèrent l’association « Vacances et Joie », afin d’organiser des vacances pour les jeunes mineurs à Barèges (Hautes-Pyrénées) et sur les bords de mer. En 1960, il épousa Monique Cochin, couturière. Le couple eut trois enfants : Mariella (1961), Lucile (1963), Christelle (1972). En 1963, lors de la grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais, de Lorraine et du Centre qui dura cinq semaines, ils accueillirent par solidarité un enfant de mineur pendant les vacances scolaires.
En 1964, les mineurs des Ardoisières de l’Anjou furent favorables à l’évolution de la CFTC en CFDT, ce qui n’était pas le cas chez les mineurs de l’Est et du Nord qui optèrent majoritairement pour la CFTC « maintenue ». Les leaders CFTC des Ardoisières, Roger Houdmond et Henri Pellier participèrent d’ailleurs à rebâtir la fédération CFDT des Mines.
Entre 1965 et 1970, Daniel Esnault fut secrétaire du comité d’établissement de la Société des Ardoisières d’Angers à Bel Air de Combrée, puis trésorier du comité central d’entreprise à Trélazé pendant dix ans. Il succéda à Roger Houdmond comme secrétaire du syndicat des ardoisiers de Bel-Air de 1976 à 1986, membre de la Fédération régionale de mineurs de l’Ouest et devint secrétaire général adjoint de la Fédération nationale CFDT des mineurs de 1976 à 1986. A ce titre, il participa à tous les congrès fédéraux.
En 1979, Daniel Esnault conduisit pour la CFDT, en unité avec la CGT et FO, une grève de trois semaines et demi à l’issue de laquelle fut obtenue notamment la garantie du salaire pour les ardoisiers en cas de maladie et de blessure, dans le cadre de la mensualisation. Il partit en retraite en 1986 et resta adhérent chez les Retraités CFDT, mais sans militer en raison des problèmes de santé de son épouse.
Le Préfet de Maine-et-Loire le sollicita à plusieurs reprises pour sa citation dans l’ordre du Mérite National ou de la Légion d’Honneur. À chaque fois, il refusa car les copains de la section CFDT n’y étaient pas favorables et ces décorations le laissaient indifférent.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235486, notice ESNAULT Daniel, Francis, Eloi, Julien par Louis Allard, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 13 décembre 2020.

Par Louis Allard

SOURCES : Entretien avec Daniel Esnault en septembre 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément