BÉRENGER Lucien, Léon

Par Jean-Jacques Doré

Né le 4 avril 1891 à Sanvic près du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort à Draveil (Essonne) le 16 janvier 1971 ; ouvrier peintre ; secrétaire du syndicat général du Bâtiment unitaire (CGTU) puis autonome. du Havre de 1924 à 1926.

Fils d’un voilier, Lucien Bérenger, avait épousé Georgette Guerrier à Sanvic le 3 décembre 1910. Mobilisé en août 1914, il fut fait prisonnier à Frise près de Péronne (Somme) le 28 janvier 1916. Interné à Giessen (Allemagne) et rapatrié le 8 décembre 1918, il s’installa 49 rue Albert 1er à Sanvic.

En janvier 1924 il fut élu secrétaire du syndicat du Bâtiment du Havre assisté de Louis Delange (secrétaire adjoint), Louis Allinmat (trésorier) et Alfred Salin (trésorier adjoint). Anarcho-syndicaliste déclaré, il fut, avec Émile Alliet, en novembre, l’un des principaux artisans du passage à l’autonomie de l’organisation.

Réélu en janvier 1925, il était l’adjoint du secrétaire Émile Alliet lorsqu’il démissionna en mai 1926 et quitta Le Havre pour Clichy-sous-Bois (Seine, Haut-de-Seine) où il se remaria avec Germaine Godefroy le 11 août 1928, ils y habitèrent 28 rue Cousin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235518, notice BÉRENGER Lucien, Léon par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 17 décembre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime Sûreté générale rapports mensuels des commissaires spéciaux non classés, 4 MP 55, État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément