BROHET Paula.

Par Jean Neuville

Née à Cuesmes (pr. Hainaut, arr. Mons) le 18 décembre 1922. Couturière, militante jociste, permanente régionale aux Ligues ouvrières féminines chrétiennes devenues en 1969 Vie féminine.

Paula Brohet naît dans une famille catholique non partiquante. Fille de Vital Brohet, mineur de fond, et de Rosa Cailleau, elle effectue ses études primaires plus une année dite « école ménagère ». Paula Brohet entre en apprentissage, à l’âge de treize ans et demi, chez une culottière. À quinze ans, elle entre dans un atelier de confection de vêtements de travail pour hommes. Deux ans plus tard, elle est embauchée chez un tailleur, où elle reste quatorze ans et demi. Elle reste alors six mois au chômage avant de travailler aux Ligues ouvrières féminines chrétiennes de la Fédération de Mons-Borinage. Elle y restera vingt-huit ans.

À l’âge de dix-sept ans, Paula Brohet entre la Jeunesse ouvrière chrétienne féminine (JOCF) sous l’influence de militantes jocistes. Dans ses réponses au questionnaire d’enquête, elle évoque le « coup de foudre » qu’elle a eu pour le mouvement : « toute ma vie dut consacrée à un engagement total, d’abord de formation personnelle, mais très vite liée à une action pour le combat (en faveur) de l’éducation des jeunes, la JOC m’ayant catapultée dans une découverte extraordinaire de la réalité ouvrière, de son exploitation dans les usines, de sa pauvreté culturelle et sociale… » (voir Source).
Après avoir longtemps milité à la JOCF (jusqu’à l’âge de trente-deux ans), Paula Brohet devient en 1954 permanente aux Ligues ouvrières féminines chrétiennes, puis Vie féminine de la région de Mons-Borinage (pr. Hainaut).

La JOC et Vie féminine sont les principales sources de son éducation mais elle suit également, dans les années 1960, les cours de l’Institut supérieur de culture ouvrière (ISCO), mis en place par le Centre d’information et d’éducation populaire (CIEP), le service Formation du Mouvement ouvrier chrétien (MOC).

Paula Brohet qui habite Cuesmes (aujourd’hui commune de Mons) prend sa retraite le 1er janvier 1983.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235566, notice BROHET Paula. par Jean Neuville, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 6 mai 2021.

Par Jean Neuville

SOURCE : CARHOP, fonds Jean Neuville, dossier « Brohet Paula », réponses au questionnaire d’enquête par Paula Brohée, années 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément