BERLOSO Mario.

Par Jean Neuville

(Italie), 21 août 1918 – 5 février 1977. Ouvrier mineur, militant syndical chrétien, délégué d’entreprise de la région de Liège (pr. et arr. Liège).

Marié le 6 octobre 1941, Mario Berloso émigre en Belgique en 1947. Il travaille au charbonnage de la Petite Bacnure à Hertal (pr. Liège) où il s’affilie au syndicat socialiste, la Centrale des mineurs, affiliée à la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB). En 1958, il passe à la Centrale – chrétienne – des francs-mineurs, membre de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC).

En 1963, Mario Bermoso est élu délégué syndical et membre du comité de sécurité et d’hygiène de son entreprise. En 1968, il est élu au Comité national de la Centrale des francs-mineurs et au Bureau de la Fédération des francs-mineurs de Liège. Il est ensuite élu au Bureau de la Fédération interprofessionnelle des syndicats chrétiens de Liège.

Après la fermeture du charbonnage de la Petite Bacnure en 1971, Mario Berloso devient président des pensionnés de la Centrale des francs-mineurs de Liège. Il meurt en février 1977 alors qu’il se rend à une réunion du comité national de la Centrale des francs-mineurs à Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235579, notice BERLOSO Mario. par Jean Neuville, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 25 juin 2021.

Par Jean Neuville

SOURCE : VANDENDRIESSCHE E., La Centrale des francs-mineurs. Son histoire, sa vie, Bruxelles, 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément