SÉVERAC Pierre, Léon, André [Pseudonyme dans la Résistance : Pat]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 28 avril 1923 à Grenoble (Isère), tué au combat le 16 juillet 1944 à Villard-Bonnot (Isère) ; ajusteur ; résistant de l’Armée Secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Plaque Commémorative, Brignoud, Villard-Bonnot (Isère)
Plaque Commémorative, Brignoud, Villard-Bonnot (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer

Pierre, Léon, André Séverac était le fils de Jean, Louis, Marie Séverac, négociant en papiers, et de Anne, Marie, Louise Pons, son épouse.
La famille habitait à Grenoble (Isère), 7 rue Paul Bert.
Pierre Séverac fit ses études secondaires au lycée Champollion à Grenoble.
Il était ajusteur.
Il entra dans la Résistance et rejoignit les rangs de la Compagnie Stéphane, du secteur 6 de l’AS Isère, en janvier 1944.
Le 17 juillet 1944, une grosse opération fut mise en place à Villard-Bonnot (Isère) le long de la route nationale qui relie Chambéry (Savoie) à Grenoble, dans les secteurs de Brignoud et du château de Vorz. L’objectif était de tenter de barrer la route à un fort convoi de camions allemands.
Un véhicule précurseur s’arrêta devant le château de Vorz. Un officier allemand en descendit mais l’arme destinée à l’abattre s’enraya et l’officier parvint à prendre la fuite.
Il réussit à prévenir la colonne. Dès lors il ne fallait plus compter sur l’effet de surprise.
Lorsque les soldats ennemis arrivèrent , ils ouvrirent immédiatement le feu.
Durant 4 heures le combat fit rage. Les maquisards réussirent malgré tout à décrocher.
Ils avaient à déplorer un blessé et un tué, Pierre Séverac.
Il avait été tué d’une balle en plein cœur alors qu’il descendait en reconnaissance de la ferme du Planay à Brignoud.
L’acte de décès fut établi à la mairie des Adrets (Isère).
Pierre Séverac obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Il fut décoré de la Croix de Guerre à titre posthume.
Son nom figure sur une plaque apposée près de la ferme du Planay à Brignoud, commune de Villard-Bonnot, sur la plaque commémorative 1939-1945 de l’église Saint-Louis à Grenoble, sur la plaque commémorative de l’église de Seyssins (Isère) et sur la plaque commémorative du Lycée Champollion à Grenoble.


Notice provisoire


Voir : Villard-Bonnot

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235583, notice SÉVERAC Pierre, Léon, André [Pseudonyme dans la Résistance : Pat] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 17 avril 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Plaque Commémorative, Brignoud, Villard-Bonnot (Isère)
Plaque Commémorative, Brignoud, Villard-Bonnot (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 406 — SHD Vincennes, GR 16 P 546887 (à consulter) ; GR 19 P 38/13 — AVCC Caen, AC 21 P 154193 (à consulter) — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément