DURIEUX Alfred, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 juin 1912 à Château-Chinon (Nièvre), mort à l’hôpital le 26 septembre 1944 à Luzy (Nièvre) des suites de blessures ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Alfred Durieux était le fils d’Alfred Alexandre et de Marie Duruisseau. Il était célibataire et domicilié 60 rue des Fontaines, à Château-Chinon (Nièvre). Il exerçait le métier de journalier.
Il entra dans la Résistance comme combattant du maquis "Louis", issu de Libération-Nord et qui était installé au camp des Fréchots.
Il fut sans doute blessé grièvement le 26 juillet 1944 (date portée sur le monument du maquis Louis) et décéda des suites de ses blessures le 26 septembre 1944 à 18h30 rue Voltaire, à Luzy (Nièvre).
Il est inhumé dans une tombe individuelle au carré militaire du cimetière communal, à Château-Chinon (Nièvre).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de caporal des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 204715 et AC 21 P 178111 (nc).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Château-Chinon (Ville) et sur le monument commémoratif du maquis Louis, à Luzy (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235586, notice DURIEUX Alfred, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 décembre 2020, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément