FALK Vilmoz René

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 février 1928 à Paris (XVe arr.), mort en action le 30 juin 1944 à Châteauneuf-Val-de-Bargis (Nièvre) ; résistant des Francs-tireurs et partisans français homologué aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Falk était le fils de Isaac Julien, musicien et de Marie Failhès, employée des postes. Il était célibataire et entra dans la Résistance aux Francs-tireurs et partisans (FTP) du maquis Roland, dans la Nièvre.
Le 30 juin 1944, René Falk qui venait d’avoir seize ans, sortit avec quelques camarades sans autorisation. Il se trouva subitement face à une trentaine de soldats allemands place de la Mairie, à Châteauneuf-Val-de-Bargis (Nièvre). Ceux-ci ouvrirent le feu et René Falk tint tête à ses adversaires pendant 45 minutes jusqu’à l’épuisement de ses munitions puis fut tué sur place, près de la fontaine.
L’acte de décès fut transcrit le 24 juin 1949 à Paris (XXe arr.)
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces française de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 215373 et AC 21 P 181655 (non consultés).
Son nom figure sur la plaque commémorative en son hommage, place du Colonel Roche, à Châteauneuf-Val-de-Bargis et sur les monuments aux morts, à Sainte-Colombe-des-Bois (Nièvre et Marseilles-lès-Aubigny (Cher).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235591, notice FALK Vilmoz René par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 décembre 2020, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément