TINARAGE Constant, Alfred

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 13 octobre 1837 à Paris (VIe arr. ancien) ; imprimeur ; domicilié 3, rue du Poirier (Paris, XVIIIe arr.) ; communard.

Fils d’un menuisier, marié à une polisseuse d’acier, Tinarage avait quatre enfants. Il s’engagea dans la 12e compagnie du 61e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris, il passa successivement dans la 8e puis la 7e puis dans la 2e compagnie de guerre ; il resta dans sa compagnie après le 18 mars 1871, et, blessé par un éclat d’obus à la jambe droite au pont d’Asnières le 10 avril, il fut hospitalisé à l’ambulance Verne, rue des Batignolles. Il reçut 20 francs de la municipalité de l’arrondissement le 18 avril.
Il ne fut pas inquiété par les Versaillais et mourut le 16 septembre 1903 à Paris (XVIIIe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235657, notice TINARAGE Constant, Alfred par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 15 décembre 2020, dernière modification le 15 décembre 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, Ly 56. — Arch. Paris, D2R4 74, V4E 2228 (1262) et 18D 200 (4863).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément