ROUSSEAU Maurice, André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 février 1921 à Myennes (Nièvre), mort par accident le 5 septembre 1944 à Chiddes (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Maurice Rousseau entra dans la Résistance au maquis "Louis" W.O. (War Office), issu de Libération-Nord et commandé par Paul Sarrette.
Dans la nuit du 4 au 5 septembre 1944, un groupe de maquisards du maquis Louis essayaient un mortier parachuté le 2 septembre, mais l’essai tourna court car un des obus éclata dans le tube faisant exploser le mortier. Six hommes et leur chef, le capitaine Louis, furent déchiquetés par l’explosion et tués sur le coup. Maurice Rousseau était parmi eux. L’accident eut lieu au carrefour des Carruzes, à Chiddes (Nièvre).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossier SHD GR 16 P 523801 et AC 21 P 144921 (non consultés).
Son nom figure sur la stèle commémorative du maquis Louis, à Chiddes, sur les monuments commémoratifs du maquis Louis, à Larochemillay et Luzy et le monument aux morts, à Myennes (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235671, notice ROUSSEAU Maurice, André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 décembre 2020, dernière modification le 4 février 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément