LEBAS Pierre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er février 1923 à Nevers (Nièvre), mort en action le 6 septembre 1944 à Nevers (Nièvre) ; électricien ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre Lebas était électricien. Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur et participa aux combats de la Libération de Nevers. Dans la nuit du 6 au 7 septembre 1944 une forte colonne allemande de 200 hommes, la toute dernière avant la libération, fit son entrée à Nevers, mitrailleuse braquées sur les fenêtres, prêtes à tirer au moindre mouvement suspect. C’est ainsi que Pierre Lebas fut tué à l’ennemi le jour même de cette libération, le 6 septembre 1944, à l’angle des rues du Petit-Château et Saint-Martin, à Nevers (Nièvre).
Il est cité dans le livre de Jean-Claude Martinet comme civil ayant été abattu sans sommation par les Allemands, rue Saint-Martin.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 345712 et AC 21 P 71160 (non consultés).
Son nom figure sur la plaque commémorative Pierre LEBAS, apposée à l’endroit où il tomba et qui porte l’épitaphe "Passant souviens toi Ici est tombé pour toi et pour la France "-" FFI Nevers" et sur le monument commémoratif du Souvenir français, à Nevers (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235683, notice LEBAS Pierre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 décembre 2020, dernière modification le 16 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Le Journal du Centre, édition Nièvre, mercredi 11 septembre 2019. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

Version imprimable Signaler un complément