LEFEBVRE Eugène, Anatole, Octave [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 2 juillet 1866 à Saint-Pierre d’Autils (Eure) ; mort le 2 novembre 1926 à Nanterre (Hauts-de-Seine) ; sculpteur sur bois ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Le 14 octobre 1893, l’indicateur Bouchon signalait qu’à l’occasion des fêtes franco-russes, les anarchistes craignaient que le gouvernement fasse opérer des arrestations préventives de masse. Des investigations aux domiciles de plusieurs anarchistes leur faisaient craindre cette possibilité, en particulier au 161 de la rue de Charenton chez Lefebvre.
Le 19 novembre 1893, Bouchon faisait savoir qu’à la suite de l’attentat de Léauthier, Lefebvre craignait que des mesures coercitives soient prises contre les anarchistes.
Bouchon dans ses rapports le prénommait Anatole.
Eugène Lefebvre figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 26 décembre 1893, son adresse était inconnue. Sur une liste d’anarchistes du 14 avril 1894, il logeait 161 rue de Charenton, depuis août 1893.
Le 1er juillet 1894, il était perquisitionné, comme 155 autres anarchistes, à son domicile, 38 rue des 3 Frères, par la commissaire Archer. Bien que la perquisition n’ait donné aucun résultat, il fut envoyé au Dépôt pour y être photographié par le Service de l’identité judiciaire. Il fut mis à la disposition de l’autorité judiciaire, pour association de malfaiteurs.
Il était porté sur l’état récapitulatif des anarchistes au 31 décembre 1894, il habitait 20 rue Tholozé. Sur celui du 31 décembre 1896, 45 rue Durantin et sur celui de 1901, rue des 3 Frères.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°327.745.
S’agissait-il du même E. Lefebvre, imprimeur-gérant du journal Le Camarade ? (Paris, 2 numéros en janvier 1899). Selon H. Zisly, il avait été fondé par un « groupe de camarades du 18è arrondissement, dont Emile Tissier, qui avaient acheté une presse et des caractères d’imprimerie », mais qui se séparèrent très vite, peut-être à cause de « Lefebvre dit Le Chatouilleux, qui était fort susceptible » (in Le Semeur, 10 février 1926).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235744, notice LEFEBVRE Eugène, Anatole, Octave [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 17 décembre 2020, dernière modification le 18 décembre 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES :
Répertoire des périodiques anarchistes de langue française : un siècle de presse anarchiste d’expression française, 1880-1983, par René Bianco. Aix-Marseille, 1987 — Notice E. Lefebvre du Dictionnaire des militants anarchistes — Archives départementales de L’Eure. Etat-civil Archives départementales des Hauts-de-Seine. Etat-civil — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1499, 1500.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément