RAMA Emilie [née JOUGLAS Albertine, Félicité, Joséphine, Emilie]

Par Marianne Enckell

Née le 4 février 1849 à Paris IIIe (ancien), morte le 8 février 1918 à Paris XIIIe ; institutrice, directrice d’institution.

Emilie Jouglas se maria le 24 septembre 1874 à Paris avec Jean Rama, instituteur. En 1875, ils ouvrirent un pensionnat libre laïque de filles à Antony d’abord, puis à Bourg-la-Reine depuis 1878. « Ce pensionnat est le premier que nous connaissions à Paris où la liberté de conscience soit assurée également à tous les élèves, quelles que soient leurs croyances » (Les États-Unis d’Europe, 1er janvier 1876). Il accueillait une vingtaine de pensionnaires. Les enseignant·es logeaient aussi sur place.

La presse anticléricale passait régulièrement des annonces pour le pensionnat. Le premier congrès de la Libre Pensée (Bruxelles, 1880) le présenta comme un exemple ; il recevait aussi des boursières de l’État, premier cas de l’attribution de bourses à un établissement féministe et laïque

En 1881, Jean "Joanny" Rama fut accusé d’avoir abusé d’une élève ; il s’ensuivit nombre de débats juridiques et médiatiques, qui aboutirent à la fermeture de l’institution en 1885. Le rapport du Conseil départemental de l’instruction publique avait soudain fait état d’un établissement mal tenu, dont le directeur se permettait des privautés ; la presse anticléricale relevait que plusieurs ecclésiastiques siégeaient dans le Conseil. Emilie Rama prit avec force la défense de son mari, mais elle subit une peine de censure et dut se résoudre à abandonner son projet.

Elle divorça de Jean Rama le 29 septembre 1897 ; elle était alors surveillante à la maison de retraite d’Issy-les-Moulineaux. Ils avaient eu deux fils, Pol (1880-1954) et Albert (1889-1967).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235816, notice RAMA Emilie [née JOUGLAS Albertine, Félicité, Joséphine, Emilie] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 19 décembre 2020, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Marianne Enckell

SOURCES : DBMOF, notice et sources de Jean Rama . — Jacqueline Lalouette, La Libre pensée en France, 1848-1940, Albin Michel, 1997. — Béatrice Berchon, De la campagne à la ville, petite histoire d’une résidence à Bourg-la-Reine, chez l’auteure, 2019. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément