NEUGNOT André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 juin 1926 à Paris (XIVe arr.), mort en action le 14 août 1944 à Crux-la-Ville (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

André Neugnot était le fils naturel de Marie Béatrix, chemisière domiciliée rue sainte-Geneviève, à Épinay-sous-Sénart (Seine-et-Oise).
Il était célibataire et entra dans la Résistance au maquis Mariaux, issu de Libération-Nord et commandé par Robert Gaudry. Le maquis était installé dans les bois de Saint-Franchy, entre Moussy et le hameau de Forcy (Nièvre).
Depuis le 12 août 1944 les maquis "Julien" et "Mariaux étaient l’objet de puissantes attaques allemandes afin de les anéantir. Le 14 août les Allemands partirent à nouveau à l’assaut avec des effectifs évalués à plus de 3000 hommes appuyés par l’aviation et l’artillerie. À 18 heures les deux maquis furent encerclés et la situation devint très critique. André Neugnot tomba au combat ce jour-là, au hameau de Forcy.
L’acte de décès fut établi suivant jugement déclaratif de décès du Tribunal civil de Nevers rendu le 10 juillet 1946.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 442442 et AC 21 P 106987 (non consultés).
Son nom figure sur le monument commémoratif du maquis Mariaux, à Moussy et le monument aux morts, à Giry (Nièvre) et sur la plaque commémorative de l’École d’horticulture "Le Nôtre", à Sonchamp (Seine-et-Oise, Yvelines).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235817, notice NEUGNOT André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 décembre 2020, dernière modification le 8 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (Acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément