SANSON DE SANSAL Jean, André, Robert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 octobre 1919 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise, Yvelines), exécuté sommairement le 9 août 1944 à Prémery (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Sanson de Sansal était le fils d’Henri Philippe Arthur et de Marie Carmen Émilie Joséphine Denise Jeanne Vuillemin et le frère d’Henri "Mort pour la France" (1917-1940).
Il était célibataire et en 1939 il était domicilié 8 rue du Sort à Nevers.
Il s’engagea au 21e régiment d’infanterie coloniale (21e RIC). Par la suite il entra dans la Résistance au maquis Mariaux, issu de Libération-Nord et commandé par Robert Gaudry. Jeune agent de liaison il fut arrêté le 9 août 1944 par les Allemands au cours d’une mission. Refusant de livrer le lieu du maquis, il a été torturé et tué dans la forêt de Prémery (Nièvre)
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 534785 et AC 21 P 148282 (non consultés).
Son nom figure sur la stèle commémorative Jean Sanson de Sansal, à Beaumont-la-Ferrière, le monument aux morts, à Gâcogne, le monument commémoratif dans l’église, à Mhère, le monument commémoratif du maquis Mariaux, à Moussy et le monument commémoratif du Souvenir français, à Nevers (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235826, notice SANSON DE SANSAL Jean, André, Robert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 décembre 2020, dernière modification le 10 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : "L’hommage rendu aux résistants", Le Journal du Centre, édition Nièvre, le 21 juillet 2012. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément