LUMINA Sophie dite aussi « Surprise »

Par Pierre Baudrier

Née en 1848, morte en 1879 dans les bagnes Guyane ; égérie de l’insurrection de Rivière-Pilote (Martinique) le 22 septembre 1870.

Sophie Lumina était le fille d’une esclave, Marie Sophie "zulma" Roptus, née en 1815 à Le Vauclin (Martinique), morte le 22 avril 1886 à Le Vauclin.
Âgée de 22 ans, couturière et journalière, Lumina Sophie est déclarée Marie Philomène Sophie à sa naissance. À l’abolition, le patronyme Roptus fut attribué à la mère et à sa fille. Marie Philomène Sophie devint alors Marie Philomène Sophie Roptus. Mais tout le monde l’appelle " Lumina-Sophie" : Lumina, diminutif de Philomène et Sophie du prénom de sa mère.
Le 22 septembre 1870 la petite ville de Rivière-Pilote proclama la République mais le manifestation tourna à l’émeute contre les békés. Lumina fut l’égérie de l’insurrection de Rivière-Pilote. L’insurrection s’étendit à quinze communes du sud de la Martinique avec des demandes de partage des terres et d’augmentation de salaire. La révolte dura cinq jours et fit de nombreux morts. Plus de 500 révoltés passèrent devant un conseil de guerre, huit furent exécutés.
Parmi les insurgés : mulâtre Auguste Villard, instituteur ; Eugène Lacaille, quimboiseur (guérisseur) ; Louis Telga, boucher.
Lumina fut condamnée aux travaux forcés à perpétuité, envoyée au bagne de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane où elle mourut de mauvais traitements en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235834, notice LUMINA Sophie dite aussi « Surprise » par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 19 décembre 2020, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Données d’état-civil de Mme Nelly Martin, de Généalogie et Histoire de la Caraïbe. — La Commune. Association des Amies et mis de la Commune de Paris (1871), 2010 Trimestre 4, p. 6. — Jean-Louis Robert, "L’année 1870", La Commune, n° 84, trimestre 4, 2020. — Site Filae.

Version imprimable Signaler un complément