RACLIN Robert, Émile, Léon

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 25 avril 1920 à Saint-Saulge (Nièvre), mort par accident le 8 août 1944 à Saint-Franchy (Nièvre) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Robert Raclin était le fils de Jules et de Louise Fromenté. Il était célibataire et domicilié à Saint-Saulge (Nièvre). Il entra dans la Résistance le 13 juin 944 au maquis Julien, issu de Libération-Nord et commandé par Pierre Henneguier, avec le pseudonyme Gustave.
Il est mort des suites d’un accident au camp du maquis, au hameau de Sancy, à Saint-Franchy (Nièvre) le 8 août 1944. Selon MdH, il fut tué au combat.
L’acte de décès fut dressé le 13 octobre 1944 sur la déclaration du sous-lieutenant FFI Georges Colas, 27 ans.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif du maquis Julien, à Saint-Franchy et le monument aux morts, à Saint-Saulge (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235854, notice RACLIN Robert, Émile, Léon par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 décembre 2020, dernière modification le 6 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 496953 et AC 21 P 139019 (non consultés).— Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément