SOULA Denise

Par André Balent

Née le 15 mars 1886 à Castelnau-Durban (Ariège), morte le 12 juillet 1944 à Esplas-de-Sérou (Ariège) ; sans profession ; victime d’une « bavure » du maquis du col de la Crouzette (Ariège), exécutée sommairement après un « procès » expéditif

Denise Soula était la fille de Pierre Soula instituteur à Castelnau-Durban et de Désirée, Anne Portet, institutrice dans la même localité. Tous deux étaient âgés de trente ans en 1886.

En 1944, célibataire et sans profession, elle résidait toujours à Castenau-Durban. En juillet 1944, elle fut enlevée par des membres du maquis de la Crouzette (commune d’Esplas-de-Sérou, Ariège) et traduite devant un « tribunal du peuple » siégeant à proximité de col de la Rille dans le massif pré-pyrénéen de l’Arize (Voir : Subra Jules). Quatorze personnes, de vrais collaborationnistes, des innocents ou même, parfois, résistants, furent « jugés » à proximité d’un autre col, celui de la Rille (938 m), puis exécutés. Leurs corps, furent en règle générale inhumés près du col de la Crouzette, sur le territoire d’Esplas-de-Sérou. La plupart furent retrouvés. Claude et Isabelle Delpla (op. cit., 2019, p. 458-459) les ont signalés dans leur livre sans indiquer leurs noms. Élérika Leroy, à la suite de son travail universitaire (op. cit., 1998 p. 52-57) nous a communiqué (4 décembre 2020) une liste nominative de dix-huit noms (Joseph Pédoya assassiné à son domicile à Montseron inclus). Dans les deux cas, Denise Soula est l’une d’entre elles.

Denise Soula aurait dénoncé à tort aux maquisards un neveu dentiste. De fait, elle avait été victime d’une vengeance. Son corps fut retrouvé le 15 mars 1945 à proximité du col de la Crouzette.

Voir Esplas-de-Sérou (Ariège), col de la Crouzette (1244 m) et col de Rille (938 m) ; Castelnau-Durban (Ariège), Rivèrenert (Ariège), 19 juin-21 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236077, notice SOULA Denise par André Balent, version mise en ligne le 1er janvier 2021, dernière modification le 3 février 2021.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 4 E 3437, état civil de Castelnau-Durban, acte de naissance de Denise Soula. — Claude Delpla, La libération de l’Ariège, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [p. 134, 458-459]. — Élérika Leroy, Les résistants et l’épuration. Aspects de la répression contre les collaborateurs dans le Midi toulousain 1943-1953, Mémoire de maîtrise, dir. Pierre Laborie, université de Toulouse-Le Mirail, 1998, 200 p. [p. 52-57]. — Notes communiquées, 4 décembre 2020, par Élérika Leroy (liste nominative des personnes exécutées par le maquis da Crouzette en juillet 1944.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément