ROUGIER [Seine-Inférieure]

Par Jean-Jacques Doré

Terrassier ; secrétaire permanent du syndicat général CGT du Bâtiment du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1912 à 1914.

Lorsque Henri Vallin prit la direction de l’Union locale du Havre en janvier 1912, Rougier, ouvrier terrassier, fut élu secrétaire permanent du syndicat général du Bâtiment, assisté d’Yves Lefolle, secrétaire adjoint. L’organisation comptait alors 11 sections, les Terrassiers, les Maçons, les Couvreurs-Plombiers, les Menuisiers, les Peintres, les Tailleurs de pierre, les Paveurs-Bitumiers, les Briquetiers, les Charpentiers, les Carriers de Tancarville et ceux de Sandouville.

Le dimanche 19 novembre 1913, Rougier fut l’un des soixante délégués au congrès constitutif de l’Union départementale de Seine-Inférieure réunis salle Franklin au Havre. Il fut l’un de ceux qui se prononcèrent en faveur de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) pour accueillir le siège de la nouvelle organisation. A l’issue du congrès furent élus Pierre Grandin (secrétaire), Albert Hodebourg (secrétaire adjoint), Émile Choix (trésorier), Fernand Capelier (trésorier adjoint) et Fernand Perrier (archiviste). Tous étaient militants de l’agglomération rouennaise, aussi la commission administrative était-elle composée de deux représentants de l’Union locale d’Elbeuf (Hadon et Quimbel) et trois de l’Union locale du Havre (Rougier, Vallin et Hervieu).

Au 2ème congrès de l’Union départementale, réuni à Rouen le dimanche 22 mars 1914, il était l’assesseur de Charles Marck qui présidait.

Resté au Havre pendant la guerre, il réactiva le syndicat du Bâtiment du Havre en 1916 dont il fut élu secrétaire, assisté d’Émile Depoix (secrétaire adjoint), Émile Binay (trésorier) et F. Dupont (trésorier adjoint). Le 9 septembre 1917, Rougier fut remplacé par Fernand Dessay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236125, notice ROUGIER [Seine-Inférieure] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 2 janvier 2021, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 4 MP 55, 1 MP 3245 Manifestations syndicales 1890-1939, 10 MP 1406 Syndicats 1911-1917. — Vérités novembre 1913 et mai 1914.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément