SIMÖENS Paul

Par Annie Pennetier

Né le 25 janvier 1904 à Pavillons-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis), mort au combat le 26 août 1944 à Oissery (Seine-et-Oise, Seine-et-Marne) ; menuisier ; résistant.

Paul Simoëns était domicilié 9 Allée Montmartre dans sa commune natale de Pavillons-sous-Bois et exerçait son métier d’artisan menuisier rue des Écoles à Bondy (Seine, Seine-Saint-Denis). Il était marié, père de deux garçons Roger et Georges et d’une fillette née en 1940.
Bénévole de la Croix-Rouge, il participa aux opérations de sauvetage lors du bombardement du triage de Noisy-le-Sec le 18 avril 1944.
Il rejoignit la résistance et intégra le bataillon commandé par Charles Hildevert avec le grade de sergent-chef. Le bataillon Hildevert appartenait au réseau Armand Spiritualist dépendant de la Section française du S.O.E du colonel Buckmaster. Le 24 août 1944, Paul Simöens se rendit au point de rassemblement de l’école Vauban à Livry-Gargan. Leur mission était de récupérer un important parachutage de matériel et d’hommes vers St Pathus, à 40 km à l’est de Paris, en Seine-et-Marne puis de couper la route aux troupes allemandes de la 49e division Panzeren en retraite, dans le secteur de Meaux. Le 26 août, trois compagnies de résistants se dirigèrent en convoi par la N3 où des combats meurtriers eurent lieu puis des auto-mitrailleuses d’une unité SS blindée attaquèrent les résistants camouflés près de l’étang de Rougement sur la commune de Oissery.
Paul Simöens y trouva la mort.
Il fut inhumé le 8 septembre 1944 dans le cimetière de Bondy.
Reconnu Mort pour la France, il a été homologué FFI.
Son nom est gravé sur les monuments aux morts de Pavillons-sous-Bois et à Bondy, sur la plaque intitulée « Morts pour nos libertés ».

Il y eu en tout 105 morts, dont le commandant Charles Hildevert et ses 2 fils Roger et Georges et soixante-cinq personnes déportées en Allemagne.
Cette tragédie a donné lieu à un certain nombre de mémoriaux à l’emplacement des combats sur les communes de Oissery et Forfry.
A Oissery, sur la plaque commémorative est inscrit :

N’OUBLIEZ JAMAIS
ICI ONT TROUVE LA MORT
TORTURES ET FUSILLES
PAR LES ALLEMANDS
LE 26 AOUT 1944
27 VOLONTAIRES
DU BATAILLON DU RAINCY
DIT BATAILLON HILDEVERT

Oissery et Forfry (Seine-et-Oise), 26 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236168, notice SIMÖENS Paul par Annie Pennetier, version mise en ligne le 21 février 2021, dernière modification le 21 février 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD, Vincennes GR16P 548947 (nc). — Vincent Duguet, Des Bondinois dans la Résistance , site Academia. — Mémoire des hommes indique né à Roubaix. — Site des mémoriaux de Seine-et-Marne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément