LEBOIS Jean, Pierre

Par Daniel Heudré

Né le 16 janvier 1917 à Broualan (Ille-et-Vilaine), mort des suites de ses blessures à Broualan 7 juillet 1944 ; cultivateur et boucher ; victime civile.

Fils de Jean, Emile, François Lebois et de Rose, Eugénie Gillot, Jean, Pierre, Marcel, Joseph Lebois, cultivateur et boucher (tue le cochon dans les fermes) fut mêlé au maquis de Broualan. Constitué en mars 1944, il fut créé par des FTP commandés par Pierre Jouan et des membres du mouvement Défense de la France dirigé par les frères Hallais. Le maquis rassembla des résistants de la région et les orienta vers le maquis de Lignières-la-Doucelle (Lignières-Orgères), situé dans le Nord de la Mayenne. Le 6 juillet 1944, jean Lebois reçut à dîner George Hendrickson, originaire de Etats-Unis qui avait rejoint les maquisards. Le 7 juillet 1944, Jean Lebois décéda, à son domicile, des blessures reçues lors d’un violent affrontement. Ce jour fut tragique car le maquis fut attaqué par des miliciens du Bezen Perrot et des nazis du SD. Il était l’une des victimes du bourg avec sa sœur Hélène et Joseph Hue. Son nom figure sur la plaque du monument aux morts de Broualan.


Broualan (Ille-et-Vilaine) 7 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236271, notice LEBOIS Jean, Pierre par Daniel Heudré, version mise en ligne le 5 janvier 2021, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Daniel Heudré

SOURCES : État civil des Broualan . — René Brune, Broualan, Éditions Danclau, sd. — Mémoire des Hommes (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément