BOUVIER Nicolas, Jean, Honoré

Par Jean Belin

Né le 8 juin 1904 à Dijon (Côte-d’Or), mort le 28 octobre 1954 à Dijon ; ouvrier couvreur à Dijon ; syndicaliste CGT du bâtiment, membre de la direction de l’UD-CGT de Côte-d’Or après la Libération.

Les parents de Nicolas Bouvier, Camille Bouvier, ferblantier, puis artisan couvreur, et Madeleine Louise Gauvenet, quittèrent la Côte-d’Or pour s’installer à Dinard (Ille-et-Vilaine) en 1925. Nicolas Bouvier qui était le troisième d’une fratrie de neuf enfants, travailla comme couvreur chez son père à Dinard après son incorporation. Il suivit ses parents qui revinrent à Dijon en 1929 et reprit son métier de couvreur chez son père avant de trouver un autre employeur.

Engagé à la CGT lors des grèves du bâtiment à Dijon en juin-juillet 1936, Nicolas Bouvier fut élu membre du bureau du syndicat du bâtiment en décembre 1945, le secrétaire général étant Georges Boulicaud. Il était également membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT de Côte-d’Or élu au 27e congrès de janvier 1946.

Il se maria le 30 octobre 1927 à Dinard avec Marie Ernestine Hazard avec laquelle il eut une fille née à Dijon. Il était domicilié au 4 rue Heudelet à Dijon lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236305, notice BOUVIER Nicolas, Jean, Honoré par Jean Belin, version mise en ligne le 6 janvier 2021, dernière modification le 6 janvier 2021.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Dép. de Côte-d’Or, état civil, recensement de la population. — Arch. IHS CGT de Côte-d’Or, fonds de l’UD. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément