ARNAUD Martial, Charles

Par Eric Panthou

Né le 15 octobre 1901 à Marseille (Bouches-du-Rhône, XIII° arr), mort au combat ou exécuté sommairement le 20 juin 1944 à Saint-Martial (Cantal) ; employé du TSF ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Auguste et d’Honorine Maurs, Martial Arnaud devint employé du TSF. Il habitait 38 rue Saint-Bruno à Marseille (Bouches-du-Rhône, IV° arr).
Sergent-chef dans la Réserve, il fut affecté spécial en 1939 au titre de la Compagnie radio maritime pour la 15 ème division.
Il s’engagea dans la Résistance, peut-être après avoir fui le STO. Il rejoignit les FFI du Cantal, intégrant le groupe Cheval à partir du 25 mai 1944, nommé lieutenant. Il fut tué au lieu-dit Longchamp, commune de Saint-Martial (Cantal) lors du passage de la Truyère par les troupes anciennement au Mont-Mouchet et ayant dû évacuer.
Près de 130 FFI sont morts lors des combats de la Truyère le 20 juin ou lors du ratissage des troupes allemandes qui a suivi jusqu’au 28 juin.

Son corps fut dans un premier temps exhumé pour être inhumé à Chaudes-Aigues (Cantal) avant d’être exhumé une seconde fois, pour rejoindre le cimetière Saint-Pierre à Marseille.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom n’est signalé sur aucun monument.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236307, notice ARNAUD Martial, Charles par Eric Panthou, version mise en ligne le 6 janvier 2021, dernière modification le 6 janvier 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 17685, dossier Martial Arnaud (nc). — AVCC, dossier Martial Arnaud (nc). — Jean Favier, Mémorial du réduit de la Truyère, Musée de la Résistance d’Anterrieux, 2008, p. 117. — Registre matricule de Martial Arnaud, Grand mémorial (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément