BERSOT Michel, Charles, Félix

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 avril 1924 à Belfort (Territoire-de-Belfort), mort à l’hôpital 8 décembre 1944 à Roderen (Haut-Rhin) des suites de ses blessures ; résistant du bataillon du Charollais et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Michel Bersot entra dans la Résistance au maquis de Beaubery puis au bataillon FFI du Charollais qui fut intégré à la 1re armée française au sein du Combat Command 2 de la 1re division blindée du général Touzet du Vigier et participa à la libération de Beaune et Dijon et aux combats de la chapelle de Ronchamp et de Ramonchamp en Haute-Saône et dans les Vosges.
Le 27 novembre, le bataillon fut rattaché la 2e Division d’Infanterie marocaine du général Carpentier. Le 6 décembre, il fit mouvement sur Sentheim, Bourbach-le-Bas, et atteignit le soir même la cote 475 où il releva le bataillon de Cluny.
Michel Bersot fut grièvement blessé au cours de ces combats et succomba à ses blessures le 8 décembre à Roderen (Haut-Rhin).
Il est inhumé dans le cimetière communal, à Venisey (Haute-Saône).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 53078 et AC 21 P 21333 (non consultés).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs), sur la plaque commémorative du bataillon du Charollais, à Roderen (Haut-Rhin), sur le monument aux morts et les plaques commémoratives dans l’église, à Arbecey (Haute-Saône) et sur le Mémorial 1939-1945, à Beaubery (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236367, notice BERSOT Michel, Charles, Félix par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 janvier 2021, dernière modification le 9 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : https://www.roderen.fr/index.php/histoire2, 19 juillet 2014.— www.effelle.fr/beaubery-charollais/page5.html.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément