BELIN Pierre, Léon, Étienne alias Pierrot dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 30 octobre 1924 à Gigean (Hérault), mort au combat le 10 juin 1944 à Pinols (Haute-Loire) ; membre des GMR ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI), membre du corps franc des Truands.

Fils de Joseph et d’Émilienne, née Bousquet, Pierre Bellin était sergent aux Groupes mobiles de réserve (GMR), domicilié à Gigean (Hérault).
On ignore quand il rejoignit la résistance et les FFI du Mont-Mouchet. Le 10 juin, plus de 500 soldats allemands, épaulés par quelques SS, essayèrent d’attaquer le maquis du Mont-Mouchet en partant de Pinols (Haute-Loire), Ils furent stoppés par les hommes du corps franc de Truands qui payèrent leur résistance par de nombreux morts. Pierre Belin était un des Truands. Il fut tué au carrefour des Quatre-Routes lors des combats de Pinols qui opposèrent les troupes allemandes aux FFI les 10 et 11 juin 1944 qui firent 54 victimes parmi les résistants.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Son nom figure sur le Monument commémoratif du Corps Franc des Truands et de victimes civiles à Pinols et sur le monument aux Morts à Gigean.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236406, notice BELIN Pierre, Léon, Étienne alias Pierrot dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 9 janvier 2021, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 44426, dossier de résistant de Pierre Belin (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 17751, dossier Pierre Belin (nc). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 93, crimes de guerre à Pinols. —Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— Manuel Rispal, Tout un monde au Mont-Mouchet. — MémorialGenweb. — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément