COISSARD Alfred, Jean, Baptiste

Par Eric Panthou

Né le 6 septembre 1909 à Mezel (Puy-de-Dôme), mort au combat le 10 juin 1944 à Pinols (Haute-Loire) ; ouvrier Michelin ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Annet et de Gabrielle, née Espirat, Alfred Coissard se maria le 6 mai 1933 à Mezel (Puy-de-Dôme) avec Marie Anglade. Le couple habitait 27 rue du Nord Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), où Alfred Coissard était ouvrier chez Michelin au service VRE.

Il rejoignit les FFI à une date qu’on ignore, sans doute après l’appel au rassemblement du Mont-Mouchet lancé par le colonel Gaspard en mai 1944. Il intégra la 14éme Compagnie du Mont-Mouchet et il fut tué lors des combats du Crépoux à Pinols qui opposèrent trois Compagnies aux troupes allemandes et entraînèrent la mort de 23 résistants.

Il fut reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Son nom figure sur le Monument de Mezel.
Fernand Boyer place son décès sur la commune d’Auvers (Haute-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236522, notice COISSARD Alfred, Jean, Baptiste par Eric Panthou, version mise en ligne le 13 janvier 2021, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 136153, dossier de résistant d’Alfred Coissard (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 46945, dossier Alfred Coissard (nc). — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— Manuel Rispal, Tout un monde au Mont-Mouchet, 1940-1945, éd. Authrefois, 2014. — Bulletin intérieur Michelin, n°11, janvier 1945. — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément