PETIT Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né en 1928 à Troyes (Aube), massacré le 27 août 1944 à Lusigny-sur-Barse (Aube) ; victime civile.

Maurice Petit était le fils d’André, né en 1914, mécanicien au garage Dertoubet, à Troyes et le petit-fils de Pierre et de Françoise Poirier, retraités domiciliés rue Maréchal-Foch, à Lusigny-sur-Barse. Il avait un frère, Jacques, né en 1930.
En août 1944, les troupes allemandes refluaient devant l’avance des Alliés et étaient harcelées par le maquis. Un noyau de résistance se constitua et son implication fut décisive entre le 25 et le 29 août 1944, période précédant la Libération de Lusigny-sur-Barse. Les combats menés sur place retardèrent l’approche vers Troyes des troupes de l’Afrika-Korps, permettant aux Américains de prendre l’avantage mais des représailles furent exercées contre la population. Maurice Petit fut donc fusillé le 27 août 1944 par les Allemands.
Il est inhumé dans une tombe collective au cimetière communal, à Lusigny-sur-Barse (Aube).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative 1939-1945 dans l’église, à Lusigny-sur-Barse (Aube).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236575, notice PETIT Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 janvier 2021, dernière modification le 15 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Site Fondation Maréchal Leclerc de Hautecloque Voie de la 2e DB Lusigny-sur-Barse 8 septembre 1944.— Mémorial Genweb.— recensements de population Lusigny année 1931.— État civil (Acte de décès demandé)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément