SCHELLINGS Marie.

Par Renée Dresse

Ouvrière textile, cofondatrice et dirigeante du mouvement ouvrier chrétien syndical féminin à Liège (pr. et arr. Liège), mutualiste, avant 1914.

Marie Schellings, tailleuse, âgée de vingt-six ans en 1907, est membre du comité fondateur du premier syndicat chrétien féminin de Liège, l’Union professionnelle de l’Aiguille, initié par Victoire Cappe. Dans les statuts rédigés le 5 mai 1907, elle se voit attribuée la fonction de vice-présidente de la nouvelle organisation. Elle donne aussi des cours au Secrétariat d’apprentissage pour les métiers féminins fondé par Victoire Cappe à Liège le 18 mars 1910 et participe à la gestion de la Mutualité familiale des Groupes professionnels féminins installé le 28 décembre 1910.
En 1911, Marie Schellings est présidente de la section des ouvrières en atelier de l’Union professionnelle de l’Aiguille. Elle est réélue à cette fonction en 1913. Elle est l’auteur de plusieurs articles parus dans le journal mensuel de l’organisation, L’Aiguille. Organe des syndicats professionnels de l’Aiguille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236638, notice SCHELLINGS Marie. par Renée Dresse, version mise en ligne le 17 janvier 2021, dernière modification le 17 janvier 2021.

Par Renée Dresse

SOURCES : L’Aiguille, n° 2, décembre 1911, p. 4 – KEYMOLEN D., Victoire Cappe 1886-1927 - Une vie chrétienne, sociale, féministe, Louvain-Bruxelles, Presses Universitaires de Louvain - Academia Bruylant- CARHOP, 2002, p. 75, 114.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément