WYNEN Fanny.

Par Renée Dresse

Pionnière du mouvement syndical féminin chrétien de Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale) avant 1914.

En mars 1912, Fanny Wynen, alors sans emploi, est désignée secrétaire-trésorière du Syndicat des ouvrières de l’Aiguille de Bruxelles, dont le siège est situé rue de Loxum. Lors du premier Congrès syndical féminin de Bruxelles le 29 septembre 1912, Fanny Wynen fait un rapport sur la situation des ouvrières occupées dans les travaux de couture, aux côtés de Maria Baers qui parle du travail féminin dans les usines et de Suzanne Dengler* dont l’intervention porte sur les employées de commerce et dans les usines. Ces trois interventions sont publiées dans le journal, L’Aiguille, en octobre 1912.
Fanny Wynen, qui réalise des articles pour La Prévoyance, fait partie du comité du deuxième Congrès syndical féminin qui se déroule à Bruxelles le 21 septembre 1913. Elle y représente toujours le Syndicat des ouvrières de l’Aiguille de Bruxelles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236654, notice WYNEN Fanny. par Renée Dresse, version mise en ligne le 17 janvier 2021, dernière modification le 17 janvier 2021.

Par Renée Dresse

SOURCES : L’Aiguille, avril 1912 ; octobre 1912 – La Prévoyance, janvier-février 1913 – OSAER A. avec la collab. de DE DECKER A., ISTA N. et KEYMOLEN D., « Le mouvement ouvrier chrétien féminin », GERARD E., WYNANTS P. (dir.), Histoire du mouvement ouvrier chrétien en Belgique, t. 2, Louvain, 1994, p. 339 – KEYMOLEN D., Victoire Cappe 1886-1927 - Une vie chrétienne, sociale, féministe, Louvain-Bruxelles, Presses Universitaires de Louvain - Academia Bruylant- CARHOP, 2002, p. 131, 147, 165.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément