JOUVE Georges, Marcel

Par Eric Panthou

Né le 18 avril 1924 à Sembadel (Haute-Loire), exécuté sommairement le 11 juin 1944 à Ferrussac (Haute-Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Pierre et d’Augustine Borie, Georges Jouve habitait Paulhaguet (Haute-Loire) et il était célibataire. Il rejoignit la résistance dès l’appel à rejoindre le maquis du Mont-Mouchet, intégrant la 15ème Compagnie du Mont-Mouchet. Son père l’accompagna.
Il a été arrêté et achevé par les Allemands le 11 juin 1944 à Varennes, commune de Ferrussac en rejoignant le Mont-Mouchet avec son beau-frère René Dey, également exécuté.
Son beau-frère, René Dey, fut tué au même endroit dans les mêmes circonstances.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Son nom ainsi que celui de René Dey apparait sur une stèle élevée à Ferrussac sur le lieu de leur exécution. En 2021, il ne figurait pas sur la base Mémorialgenweb.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236658, notice JOUVE Georges, Marcel par Eric Panthou, version mise en ligne le 17 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 313353, dossier résistant de Georges Jouve (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 59692, dossier Georges Jouve (nc). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 93 : enquête pour crimes de guerre à Pinols et Auvers. — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé : Les monuments de la Résistance en Haute-Loire, Le Puy, Éditions de la Société académique, 1983, 251 p. — Mémorialgenweb. — Gilles Lévy, Guide des maquis et hauts-lieux de la Résistance d’Auvergne, Presses de la Cité, 1981. — État-civil Ferrusac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément