MARTIN Jean-Baptiste

Par Eric Panthou

Né le 24 janvier 1925 à Grèzes (Haute-Loire), exécuté sommairement le 15 juin 1944 à Auvers ; agriculteur ; victime civile.

Fils de Jean, Baptiste et de Marie Irma Itier, Jean Martin était agriculteur, célibataire domicilié à Auvers (Haute-Loire).

Cette commune est celle sur laquelle s’installa l’état-major du Mont-Mouchet où se concentrèrent plusieurs milliers d’hommes répondant à l’appel lancé fin mai 1944 par le colonel Gaspard. De violents combats eurent lieu sur le territoire de cette commune d’Auvers et de ses voisines les 10 et 11 juin 1944.
Jean-Baptiste Martin fut pris en otage par les Allemands avec Jean-Pierre Crouzet lors de leur attaque du Mont-Mouchet le 15 juin 1944 puis exécuté sommairement à 10 heures. C’est l’une des victimes civiles tuées ce jour sur la commune.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur la plaque commémorative des Morts au champ d’honneur commune d’Auvers, 1939-1945, dans l’église de la commune, prénommé Baptiste. Il figure également sur une plaque sur la maison d’école à Auvers, au côté de celui de Jean-Pierre Crouzet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236714, notice MARTIN Jean-Baptiste par Eric Panthou, version mise en ligne le 18 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 93 : Crimes de guerre à Pinols et Auvers .— Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé : Les monuments de la Résistance en Haute-Loire, Le Puy, Éditions de la Société académique, 1983, 251 p. .— Manuel Rispal, Tout un Monde au Mont-Mouchet, 1940-1945, Ytrac, Editions Authrefois, 2014, 114 p. .— Généanet .—Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément