ARTIS Roger

Par Clotilde Bigot

Né le 4 mars 1926 à Decazeville (Aveyron), fusillé à Capdenac-Gare (Aveyron) le 23 juin 1944 ; résistant du Lot et de l’Aveyron dans les commandos Hubert puis des groupes Veny de l’Armée secrète (AS).

Roger Artis était le fils de Jean-Antoine Artis, né le 27 décembre 1891 à Decazeville (Aveyron), mineur de profession, et de Léonie Canipergue, née le 10 janvier 1894 à Rodez (Aveyron), sans profession. Son frère, Albert Artis, des FTPF du maquis d’Ols (Aveyron), a été tué par les Allemands au cours des combats de Gelles (Aveyron) le 24 juillet 1944.

Les commandos Hubert initialement implantés dans le Lot intégrèrent dans leurs rangs des maquisards originaires du bassin houiller de Decazeville (Aveyron). Voir : Matthys Marcel. Certains de leurs éléments se replièrent dans l’Aveyron.

Le 23 juin 1944, il a participé au sabotage de l’aiguillage de la bifurcation sur la ligne ferroviaire Capdenac-Brive-Cahors avec 31 autres maquisards. Le groupe est encerclé par les Allemands, 21 sont tués et 11 sont faits prisonniers. Parmi ces derniers, 7 ont été fusillés le soir même et les 4 autres ont été remis au SD de Rodez. Ils ont été fusillés le 17 août 1944 à Sainte-Radegonde.

Son nom est inscrit sur le monument des résistants de Sainte-Radegonde (Aveyron) et sur une stèle commémorative de la Résistance à Figeac (Lot). Il a obtenu la mention Mort pour la France et a été médaillé de la résistance en 1959.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236813, notice ARTIS Roger par Clotilde Bigot, version mise en ligne le 20 janvier 2021, dernière modification le 20 janvier 2021.

Par Clotilde Bigot

SOURCES : Arch. Dép. Aveyron : 1493 W 170, 338 W 64. ¬¬¬— ¬Christian Font et Henri Moizet, Maquis et combats en Aveyron. Chronologie 1939-1944, Toulouse & Rodez, CDDP Rodez, ANACR Aveyron, CRDP Midi-Pyrénées, 1995 [pp. 126-127]. — Memorialgenweb.org, consulté le 14 janvier 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément