DELANNOY Roger, Joseph, Eugène

Par Annie Pennetier

Né le 6 janvier 1905 à Rougefay (Pas-de-Calais), mort sous la torture le 12 janvier 1944 à Loos-les-Lille (Nord) ; garagiste ; résistant de la Voix du Nord.

Cliché Guy Delannoy
Cliché Guy Delannoy

Roger Delannoy était le fils d’Alix Léopold Delannoy et d’Eugénie Octavie Lefebvre. Il s’était marié le 6 juin 1928 à Doullens (Somme) avec Simone Madeleine Lièvre, le couple avait deux enfants Guy et Anne-Marie. Il travaillait comme garagiste à Lumbres, commune située près de Saint-Omer. Conseiller municipal de sa commune, il fut déchu par le gouvernement de Vichy.
En janvier 1942, il entra dans le mouvement de résistance Voix du Nord sous le pseudonyme de Fayot. Il constitua un groupe d’une quinzaine de membres qui menait des actions de renseignements, de sauvetages d’aviateurs, de résistance armée et distribuait le journal clandestin Voix du Nord.
Roger Delannoy fut arrêté le matin du 9 octobre 1943, avec son épouse, par la police militaire allemande. Le groupe OCM de Lumbres était infiltré depuis la fin de l’automne par deux agents de l’Abwehr IIIF, Erwin Streif, qui se fait passer pour un agent secret luxembourgeois et sa compagne Clara Gorman. Ceux-ci, promettaient leur aide pour évacuer des aviateurs alliés et parvinrent ainsi à connaître l’identité de nombreux résistants tant du canton, que d’autres de Calais, de Saint-Omer, de Boulogne, en lien avec François Havet, résistant, notaire à Lurmes.
Après son arrestation, Roger Delannoy fut interné à la prison de Loos-les-Lille. Son épouse fut relâchée. Il semble qu’il fut utilisé comme travailleur forcé sur le chantier du blockhaus d’Eperlecques construit près de Watten en 1943.
Il mourut le 12 janvier 1944 après d’atroces tortures de la Gestapo, sans avoir livré les noms de ses camarades de résistance.
Ses obsèques eurent lieu le 14 novembre 1944 à Rougefay, son village natal.
Reconnu Mort pour la France, Roger Delannoy a été homologué Interné résistant et membre des FFI.
Il reçut de nombreuses décorations : Chevalier de la Légion d’Honneur - Croix de guerre avec étoile de vermeil - Médaille de la Résistance - Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 - Diplôme Freedom des USA.
Son nom est gravé sur les monuments aux morts de Rougefay et de Lumes où une plaque a été apposée le 18 septembre 2016 sur la façade de son garage situé rue Henri Russel :
"Ici fut le haut lieu de la résistance lumbroise du mouvement « Voix du Nord » 1942 – 1944 – Fondateurs Roger – Simone DELANNOY – Emile DUTRIAUX (mort en déportation) – Lieu aussi de rencontre avec les supérieurs lillois et avec Maître HAVET O.C.M. Lumbres – Hommage à ces résistants qui tombèrent sous la torture de la gestapo « - Association « N’oublions jamais Lumbres septembre 1944 » -

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236824, notice DELANNOY Roger, Joseph, Eugène par Annie Pennetier, version mise en ligne le 22 janvier 2021, dernière modification le 24 janvier 2021.

Par Annie Pennetier

Cliché Guy Delannoy
Cliché Guy Delannoy
Cliché Guy Delannoy
Cliché Guy Delannoy

SOURCES : SHD, Vincennes GR 16 P 167912 (nc). — AVCC, Caen, AC 21 P 631136 (nc). — Mémoire des hommes. — MemorialGenweb. — https://memoiresdepierre.pagesperso... étude de Guy Delannoy, fils de Roger Delannoy. — https://noublions-jamais.forumactif... . — http://www.lumbres.net/Lumbrois%20d....

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément