AZAUBERT Léon, Alexandre

Par Clotilde Bigot

Né le 16 avril 1925 à Montpellier (Hérault), mort le 22 août 1944 à Millau (Aveyron) ; résistant.

Léon Azaubert était le fils de Lucien Azaubert, né le 23 novembre 1902 à Castelnau-le-Lez (Hérault), boucher de profession, et de Marie Roux, née le 11 mars 1904 à Montpellier (Hérault), couturière de profession. Ils se marièrent à Montpellier le 27 novembre 1924.

Le 22 août 1944, paracheva celle de l’Aveyron. Ce jour-là, de nombreuses personnes assistèrent au départ des troupes allemandes. Léon Azaubert, 19 ans, y assista également. Il fut atteint par des tirs allemands alors qu’il se trouvait peu avant le pont Lerouge. Selon Christian Font et Henri Moizet, il fut la dernière victime des Allemands dans l’Aveyron.
Son nom est inscrit sur une plaque commémorative à Millau, avenue du Pont Lerouge, sur le monument des résistants à Sainte-Radegonde et à Sévérac-le-Château sur le monument commémoratif 1939-1945. Il a obtenu la mention Mort pour la France et a été médaillé de la résistance en 1973.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236891, notice AZAUBERT Léon, Alexandre par Clotilde Bigot, version mise en ligne le 22 janvier 2021, dernière modification le 14 février 2021.

Par Clotilde Bigot

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 3 E 177/512 (acte de naissance). — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 11191 et SHD/ AC 21 P 700602 (non consultés) — Service historique de la Défense, Vincennes, GR 16 P 25133 — Christian Font et Henri Moizet, Maquis et combats en Aveyron. Chronologie 1939-1944, Toulouse et Rodez, CDDP Rodez, ANACR Aveyron, CRDP Midi-Pyrénées, 1995, pp. 219-220. Christian Font et Henri Moizet, Constuire l’histoire de la Résistance. Aveyron 1944, CDDP Rodez – CDIHP Aveyron, CRDP Midi-Pyrénées, 1997, p. 234. — Memorialgenweb.org, consulté le 15 janvier 2021

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément