DOMAE Gosaburō

Dates de naissance et de mort inconnues. Militant syndicaliste.

Au mois de mai 1916, DŌMAE Gosaburō créa à Ōsaka, avec SAKAMOTO Kōzaburō et NlSHlO Suehiro, une association pour la constitution d’un syndicat ouvrier. Cette association s’étant dispersée à la fin de l’année 1917, DŌMAE Gosaburō fonda, avec SAKAMOTO Kōzaburō, le Groupe de recherches sur les problèmes du travail (Rōdō mondai kenkyūkai). En 1919, il entra en conflit avec l’Union des syndicats ouvriers d’Ōsaka (affiliée à la Société fraternelle, ou Yūaikai), et fonda le Syndicat des ouvriers de la métallurgie d’Ōsaka (Ōsaka kinzoku rōdō kumiai). Au mois de septembre de la même année, il siégea, en qualité de représentant de ce dernier syndicat, au comité de sélection·des représentants ouvriers pour le 1er Congrès de l’Organisation internationale du Travail (I.L.O.). Au mois d’octobre, il participa au Congrès en tant que conseiller des représentants ouvriers, contre la volonté de son propre syndicat, ce qui lui valut d’en être exclu. Il semble, après cela, qu’il se soit éloigné du mouvement ouvrier. Cependant, en 1929, DŌMAE Gosaburō se présenta comme candidat du Parti populaire japonais (Nihon taishū to), aux élections du conseil municipal d’Ōsaka. Ce qui donne à penser qu’il entretenait des rapports avec les partis prolétariens.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237056, notice DOMAE Gosaburō, version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 1er mars 2021.

ŒUVRE : Beikoku rōdō kumiai ron (Essai suries syndicats ouvriers aux Etats-Unis), 1920.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable