GRIGNOUX Jean, Maurice, Eugène

Par Dominique Tantin

Né le 16 décembre 1920 à Stains (Seine, Seine-Saint-Denis), exécuté sommairement le 24 août 1944 à Chantilly (Oise) ; garde des communications ; résistant des FFI.

Jean Grignoux
Jean Grignoux

Jean Grignoux était marié et père d’un enfant. Il rejoignit les FFI en avril 1944. En août, il était sergent-chef de section du corps franc FFI de Stains.
Le 22 août, au cours des combats de la Libération, il fut capturé par les Allemands à la mairie de Pierrefitte-sur-Seine avec son camarade Pierre Huet. Deux jours plus tard, les deux hommes furent abattus au Bois Saint-Denis dans la forêt de Chantilly.
Jean Grignoux obtint la mention Mort pour la France, fut homologué FFI et interné résistant. La Croix de Guerre lui fut décernée à titre posthume ainsi que la Médaille de la Résistance par décret en date du 14 mars1959.
Il repose dans le carré des corps restitués au cimetière communal de Stains.
Une rue de Chantilly porte son nom. Son nom y est gravé sur le monument aux Morts, sur la Stèle commémorative des F.F.I., place Marcel Boussac et sur une plaque à la Mairie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237157, notice GRIGNOUX Jean, Maurice, Eugène par Dominique Tantin , version mise en ligne le 26 janvier 2021, dernière modification le 2 mars 2022.

Par Dominique Tantin

Jean Grignoux
Jean Grignoux

SOURCES : MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 270622 ; Caen SHD/ AC 21 P 619510 et AC 21 P 199412 (nc).

MémorialGenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément